Clémence Botino et Murielle Kabile complices et rayonnantes au concours Miss Ile-de-France 2020

« J’étais présente pour un défilé Haute Couture avec ma collection Couleurs Racines et les créations Design Hair Couture. Les candidates  au concours Miss Ile-de-France 2020, les invités et Miss France 2020 ont adoré». Murielle Kabile partage un enthousiasme non dissimulé avec la pétillante Clémence Botino .

Murielle Kabile et Clémence Botino – Samedi 19 septembre 2020 – Miss Ile-de-France pour Miss France 2021

Réalisé par Chloé Dirras samedi 19 septembre à Dammarie-les-Lys, l’élection  de Miss France qui aura tenue en haleine de nombreux téléspectateurs et fans pendant plus de trois heures, a fait de Lara Lourenço, (une étudiante du Val-de-Marne), la  nouvelle Miss Ile-de-France.

Lara Lourenço, Miss Ile-de-France 2020

Ce samedi  soir, devant  1 100 personnes et des millions de spectateurs, les 15 candidates d’Ile-de-France ont tout donné pour cette couronne bien convoitée, rivalisant d’élégance et d’aisance à chaque tableau présenté par Laure Mattioli, présidente du comité Miss Ile-de-France. « Le défilé de Miss France est un rêve que nous regardons avec des paillettes dans les yeux. » commentaient dans 78 Actus, deux jeunes candidates Lara et Juliette.

Laure Mattioli

Des paillettes aux couleurs des Antilles pour ce concours qui existe depuis 1930.  Comme à chaque concours régional, Clémence Botino en première loge, se doit d’accompagner les premiers pas de chaque  nouvelle Miss qui automatiquement est qualifiée pour concourir au titre de Miss France 2021. Si sa présence est très attendue pour le show final, elle se doit de rassurer des jeunes filles qui espèrent toute réussir les étapes indispensables pour gagner leur place au célèbre concours de beauté.  Radieuse à Dammarie-les-Lys, Clémence Botino a  montré ses talents de danseuse  avant de défiler en guest star pour la créatrice Murielle Kabile.

C’était d’ailleurs le temps fort du spectacle à l’Espace Pierre-Bachelet,  la  collection Hair Couture Paris, de la designer portée par les 15 candidates, un franc succès pour Murielle Kabile qui revient pour la seconde fois au concours Miss Ile-de-France.

Murielle Kabile à l’Espace Pierre-Bachelet (Dammarie-les-Lys)

Contrairement à 2019, où  le concours se déroulait à l’Hôtel Renaissance, « pour cette édition 2020, dans une salle plus intimiste, malgré les conditions sanitaires imposées », explique la designer : « J’ai eu l’occasion d’approcher un peu plus l’univers du concours qui montre les jeunes filles se préparer dans une grande excitation, un grand stress. Même si elles apprécient de porter des vêtements de grands créateurs, leur seul objectif reste la finale. Elles savent ce qu’elles veulent. Intelligentes et avisées,  toutes ces jeunes filles représentent bien la France », atteste la  créatrice.

À  Dammarie-les-Lys, Murielle Kabile, partenaire de l’évènement a clôturé la soirée  entre ethnicité, luxe et Haute couture. L’occasion pour notre rédaction de comprendre et d’interroger la designer, qui ose s’éloigner (occasionnellement) de ses grandioses et traditionnels  défilés de la Fashion Week de Paris. « J’apprends à découvrir ce milieu qui ne me correspondait pas au début. Ici, c’est un milieu de princesse, de magie et de couronne, et moi, j’évolue plutôt dans le monde des Arts, de la confection et du tissage capillaire. Mais, au final c’est une expérience enrichissante que j’ai eue. Il s’agissait essentiellement d’accompagner les anciennes Miss invitées, celles qui ont concourues les années précédentes, celle des top 5». 

Couleurs Racines et les créations Design Hair Couture par Murielle Kabile, concours Miss Ile-de-France 2020-19/9/2020

Le comité a voulu du renouveau pour cette deuxième collaboration, avoue Murielle Kabile : « Ma participation vient agrémenter et compléter des tenues qui depuis toujours mettent en beauté les jeunes candidates. Le comité de Miss Ile-de-France a voulu un peu plus d’acidité sur le podium. Il ont eu envie de mêler ce monde de princesse qui fait rêver le jeunes filles et moi j’étais cette touche afro-caribéenne que recherche également les responsables du concours. J’ai ramené un peu plus de  couleurs et une touche de diversité ce soir-là. Mon équipe et moi, nous avons eu d’excellents retours, les spectateurs et les candidates ont beaucoup apprécié et l’ont dit. Les filles ont adoré porter mes tenues ».

Evidemment, il y avait Clémence Botino  à l’Espace Pierre-Bachelet,  « une femme admirable ! » concède Murielle Kabile qui a pu échanger et rencontrer « une personne pleine de vie. »

Clémence Botino, Miss France 2020 (Guadeloupe)

« Clémence est une jeune femme adorable. C’est la première fois que je la rencontre. On a, très peu discuté car notre timing était serré. Clémence,  adore défiler, aime les shows, le divertissement, elle s’est révélée une personne très simple, abordable, magnifique, riante, bien vivante. C’est aussi une très belle femme, et très intelligente en plus. J’image un bel avenir pour Clémence » résume enfin Murielle Kabile, élogieuse envers la guadeloupéenne, élue Miss France à Marseille en décembre 2019.

  Couleurs Racines et les créations Design Hair Couture par Murielle Kabile, designer Paris/Martinique

Que retiendra Murielle Kabile, créatrice du concept Hair Couture Paris qui crée ses modèles en s’inspirant de l’Art du tissage et des tresses, savoir-faire ancestral, fruit des traditions et cultures de l’Afrique Noire et de la Caraïbe. « Participer à ce genre de shows, c’est toujours bénéfique. C’est à mon avis une belle expérience à vivre, C’est si différent de mon quotidien entre les mannequins, les défilés et les expositions. Ces deux univers sont si opposés. Les mentalités et les objectifs divergents des Miss concurrentes au Top Models que j’habille toute l’année ».  Preuve que la designer a su se faire sa place ce samedi 19 septembre à l’Espace Pierre-Bachelet.  Son défilé, dernier tableau de la compétition, a semble -t-il remporter tous les suffrages.

Pour conclure Murielle Kabile quitte ce 90ème concours Miss Ile-de-France avec un regard plus doux, un brin nostalgique : « Ce monde de rêve, de magie fait également partie de nous. Il comble nos rêves de petites filles. C’est selon moi, une belle couverture médiatique et c’est bien de l’enrichir et d’innover. Être en backstage, assister aux préparatifs, observer l’euphorie des candidates et participer au travail des équipes dans cette même aventure, est tout simplement une belle expérience. » juge la martiniquaise.

Chloé Furiet, 1ère dauphine de Miss Ile-de-France 2020

Aux côtés de Lara Lourenço (N° 9), Miss Ile-de-France 2020 et Clara Lagurgue, (N°8) 1ère Dauphine, Chloé Furiet (n°5), habitante de Seine-et-Marne qui vit à Montry a été couronnée 2e dauphine. Sa mère Marie-Line Varsovie et son jeune frère étaient tous deux dans la salle, à la soutenir. Avant le concours, la candidate numéro 5 ne cachait pas son envie d’être là : «Stressée mais heureuse» confessait la jeune fille, née à Paris mais originaire de la Martinique.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Capture d’écran C’news Actus Dothy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s