Zimbabwe: L’écrivaine primée Tsitsi Dangarembga face à la justice après une manif anti-corruption

La romancière zimbabwéenne, Tsitsi Dangarembga, nominée au Prix Booker 2020 pour «This Mournable Body», a été arrêtée en juillet dernier à Harare, lors d’une manifestation anti-gouvernementale.

Tsitsi Dangarembga à gauche

Un rassemblement qui dénonçait la corruption dans le pays mais considéré comme une insurrection par le gouvernement du Zimbawe. L’écrivaine et réalisatrice avaient pris soin,  insitse-t-elle, d’appeler à l’apaisement : « J’avais fait campagne sur Facebook pour les gens qui étaient présents pour s’assurer qu’ils étaient pacifiques et j’avais souligné qu’il n’y avait absolument rien à gagner de la violence.» Arrêtée et Libéré sous caution conditionnelle, elle devait se présenter une fois par semaine aux autorités, jusqu’à cette audience du 18 septembre.

Vendredi 31 juillet 2020, des manifestations massives étaient prévues pour protester contre la gestion (par le président Emmerson Mnangagwa) de l’épidémie de coronavirus et de l’effondrement économique du pays. Une crise économique qui s’aggrave avec une inflation de plus de 700%, note les experts économiques. Des dizaines d’activistes et de manifestants, dont Tsitsi Dangarembga, ont été arrêtés et placé en détention, indiquaient des avocats zimbabwéens pour les Droits de l’Homme.

Protester, un risque assumé par la romancière qui expliquait à la BBC, l’utilité de telle manifestation au Zimbabwe : « Chaque secteur se désintègre. La santé, l’éducation, l’économie. Je suis inquiète pour ma sécurité. Ce serait naïf de ne pas l’être parce que nous avons un régime très répressif et nous savons qu’ils seront très probablement déployés contre le peuple ». Deux jours avant ce vendredi 31 juillet, la manifestation avait été déclarée illégale et les militaires étaient déployés en force dans toute la capitale Hararé. Tsitsi Dangarembga et un autre manifestant ont été embarqués dans un camion de police alors qu’ils portaient encore des pancartes, affirmait un photographe de l’agence de presse AFP.

Le président Emmerson Mnangagwa estimait que la force d’opposition tentait d’exploiter les difficultés économiques du pays pour renverser son gouvernement.

 

Aujourd’hui, vendredi 18 septembre 2020, la romancière Tsitsi Dangarembga comparaît pour incitation à la violence publique,  pour rupture de la paix, pour non distanciation sociale et pour actes de sectarisme.

La zimbabwéenne Tsitsi Dangarembga est écrivaine et réalisatrice. Elle est née dans la ville de Mutoko, dans le Nord-Est du pays. À deux ans, elle part avec ses parents pour l’Europe, direction l’Angleterre.

Son premier roman Nervous Conditions a remporté la section africaine du Commonwealth Writers Prize en 1989 : «J’ai écrit « Nervous Conditions » juste après l’indépendance dans les années 1980, et il y avait ce sentiment d’espoir» a-t-elle avoué au site The World. Réalisatrice, elle a produit Neria, le film le plus réussi du Zimbabwe sorti en 1993 a été primé. Son dernier livre, «This Mournable Body», a été sélectionné pour le Booker Prize.

Quelques jours après ces arrestations, des zimbawéen ont lancé le hashtag : Zimbabwéens se sont tournés vers les médias sociaux, publiant sous le hashtag #ZimbabweanLivesMatter. « Ce que j’aime chez #ZimbabweanLivesMatter, c’est que c’est un message positif. Ce n’est pas agressif. Ce n’est pas de la confrontation et c’est unificateur. Et donc je suis vraiment heureux de voir que nous avons maintenant un hashtag qui englobe tous les Zimbabwéens.» a commenté la romancière aux médias locaux. Avant d’ajouter : « Que tout cela ressemble à une reprise des pires jours du régime de plusieurs décennies du fondateur de la ZANU-PF, Robert Mugabe, avec Emmerson Mnangagwa dans le même rôle.»

#ZimbabweanLivesMatter

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images capture C’news Actus Dothy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s