«Mignonnes», la réalisatrice menacée de mort, le film subit une campagne de dénigrement aux USA

Menaces de mort contre la réalisatrice, pétitions demandant le retrait du film, élus Républicains en colère. Le long métrage de fiction français est accusé de louange à la pédophilie. «Mignonnes» de Maïmouna Doucouré fait l’objet d’une violente campagne de dénigrement aux États-Unis, depuis son lancement en ligne sur Netflix.

Tout a commencé à la mi-août, lorsque le géant du streaming a publié une affiche montrant les jeunes actrices du film exécutant les danses susmentionnées. Accusé de vanter la pédophilie avec cette image, Netflix a dû s’excuser et retirer l’affiche. Un mea culpa qui est loin d’être suffisant pour mettre fin à la polémique. Avant même sa mise en ligne, et donc avant que la grande majorité des spectateurs américains ne puisse se faire une idée du film en le regardant, rapporte le site Archyde.

L’histoire de «Mignonnes», c’est celle d’une parisienne préadolescente tiraillée entre les valeurs conservatrices de sa famille musulmane et l’envie d’être comme certaines filles de son âge qui se filment en train de danser lascivement sur les réseaux sociaux.

En France, le film a été projeté à la presse le 11 août, il est sorti en salles le 19 août, mis en ligne sur la plateforme Netflix, le mercredi 9 septembre 2020.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Netflix/Source Archyde/Vox

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s