Miss Guadeloupe: Anaëlle Guimbi n’a rien caché, «remercie la personne qui l’a dénoncée» et refuse l’offre de Sylvie Tellier

« Ridicule ! » l’offre de Sylvie Tellier,  l’ancienne candidate au concours de Miss Guadeloupe, Anaëlle Guimbi, s’est détournée de la proposition de la Directrice générale de Miss France. La jeune guadeloupéenne dont le nom est sur toutes les lèvres a défié l’un des comités, parmi les plus importants des concours de beauté en France.

Anaêlle Guimbi – Campagne contre le cancer du sein

Dans le magazine Closer, qui lui ouvre ses pages, la candidate à Miss Guadeloupe 2020 donne sa version de son éviction au concours qu’elle a si longtemps préparé. La jeune femme écartée, juste la veille de l’élection , affirme qu’elle « n’a jamais rien caché au comité Miss France ».

Deux semaines plus tard, la polémique Anaëlle Guimbi est encore vive dans les esprits.

Après une séance de photoshop Topless dans le cadre de la lutte contre le cancer, la jeune candidate est disqualifiée et ne peut plus concourir  à l’élection de Miss Guadeloupe éligible à celui de Miss France 2021. Les réseaux sociaux s’emparent de son histoire qui devient virale. Cette semaine dans le magazine Closer, Anaëlle Guimbi commente les dernières heures qui ont précédées le concours et reste amère : « La veille de l’élection, le comité et un huissier m’ont prise à part pour m’annoncer la nouvelle. Sur le coup j’étais déçue. C’est beaucoup de préparation et j’en rêvais depuis des années » explique-t-elle.

Pourtant selon Anaëlle Guimbi, tout était dans les règles, ses comptes sur les réseaux sociaux ayant été vérifiés par le comité. De plus confie l’ancienne candidate, elle aurait fait part aux responsables de cette séance de body painting,  réalisée dans le seul but d’aider une bonne cause, celle contre le cancer du sein.

Seulement après « une dénonciation de la part d’une personne », il devenait impossible pour Sylvie Tellier,  la Directrice générale de Miss France, de laisser concourir Anaëlle Guimbi, la jeune guadeloupéenne est disqualifiée.

Sylvie Tellier, Anaêlle Guimbi

Après coup, la guadeloupéenne atteste qu’elle n’était « pas dans l’erreur » et le fait savoir au comité Miss France. Le comité de Guadeloupe lui propose de se représenter l’an prochain, faCe au tollé général que son éviction provoque dans toute la France. « ridicule » pense la jeune femme, « Ça n’a pas de sens. Apparemment, elle regrette sa décision, mais les choses sont faites » rétorque Anaëlle Guimbi. Elle refuse la proposition de Sylvie Tellier.

Valérie Trierweiler

 Valérie Trierweiler, touchée  par cette éviction, lui propose de participer au raid sportif Défi d’Elles à Arcachon du 18 au 20 septembre prochains, qui oeuvre pour la prévention contre le cancer du sein et dont elle est la marraine.  Anaëlle Guimbi accepte le challenge.

Aujourd’hui, l’ex-candidate de Miss Guadeloupe 2020 a presque tourné la page, d’un concour « qui nous enferme dans une image trop guindée » laisse t-elle entendre. Ces projets sont ailleurs, Anaëlle Guimbi remercie « la personne qui l’a dénoncée. Sans elle, je ne pourrais pas faire tout ce que je fais ni tout ce que je m’apprête à faire » avoue la guadeloupéenne « sans rancoeur contre quiconque ».

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images  Facebook/ProgrammeTV/Sipa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s