Polémique Obono : la députée réagit après un article fiction qui choque « C’est une insulte à mes ancêtres et à ma famille »

« Aujourd’hui, j’ai mal à ma République, j’ai mal à mal République, j’ai mal à ma France. Cette image c’est une insulte à mes ancêtres, c’est une insulte à ma famille, c’est une insulte à mon groupe parlementaire, à mon mouvement La France Insoumise mais c’est aussi une insulte, je crois, à la République. Je suis députée de la République française et les réactions de la part de collègues, d’alliés mais aussi d’adversaires politiques montrent à quel point, une ligne a été franchie. Depuis trois ans que je suis élue, que je reçois des injures, des insultes, que mon nom est traîné dans la boue à la moindre occasion. Il ne s’agit jamais de débat politique ou public. Je suis stigmatisée, dégradée, diffamée. »

Danièle Obono cible principal d’un article fiction parue dans Valeurs Actuelles est en colère et choquée « par ce qui est racontée dans le texte et les images (de Pascal Garnier) qui illustrent cet article fiction ». La députée de la France Insoumise pense porter plainte contre le journal.

Geoffroy Lejeune le directeur du magazine Valeurs Actuelles s’explique sur la polémique suscité après la parution d’un papier fiction qui vient de paraître dans son magazine. Le responsable de Valeurs Actuelles, qui se dit « dérangé, gêné » par la fiction,  a prévenu qu’il n’enleverait pas l’article et annonce avoir présenté ses excuses à la députée de la France Insoumise.

Pour sa défense Geoffroy Lejeune, le directeur de Valeurs Actuelles tente de contextualiser le travail de ses collègues. Selon lui,  il s’agissait de montrer une réalité que les gens ne veulent pas entendre en France, celle atroce de la vente des africains par des africains. Quant au choix du personnage au coeur de la fiction, le choix a été vite fait. Danièle Obono étant la porte-parole du mouvement indigéniste que le magazine combat, elle se trouve donc actrice principale dans le récit.  Christiane Taubira, L’ancienne Garde des Sceaux, n’est pas épargnée elle aussi, citée deux fois dans le premier paragraphe du récit.

Geoffroy Lejeune dénonce « une montée des mouvements identitaires indigénistes racialistes extrèmement forte, constatée dans le débat public depuis quelques années et plus particulièrement ces derniers mois. Une logique qui s’appuie sur une sorte de revanche sur l’esclavage. Dans la logique de ces gens que nous on essaye de combattre, on explique que les africains ont été colonisés par les occidentaux, sans voir cette autre réalité ».

J’apprécie les messages de soutien, très républicains (…) j’attends les actes ». a répondu Danièle Obono en remerciement des nombreux messages qu’elle a reçus depuis cette polémique.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images capture d’écran C’news Actus Dothy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s