Le blackface Zwarte Piet, serviteur de St Nicolas, interdit sur les réseaux sociaux

Les photos et vidéos du légendaire Zwarte Piet ou Black Pete, sont désormais interdites sur les réseaux sociaux plateformes médiatiques Facebook et Instagram.

Après neuf mois, Facebook adapte sa politique sur les stéréotypes discriminatoires dans le monde, ont expliqué des dirigeants d’entreprises américaines lors d’un point de presse ce mardi. L’alternative à Zwarte Piet, «Roetpiet» (Soot Pete, dont le visage est uniquement strié de suie), sans les traits noirs, est toujours autorisée.

Les Pays-Bas et la Belgique ont une longue tradition de célébration des fêtes de l’Avent. Le personnage de Zwarte Piet est le serviteur noir de Saint Nicolas celui qui apporte aux enfants des cadeaux et des friandises le soir du 5 (Pays-Bas) ou du 6 (Belgique) décembre.

Au fil du temps, Saint-Nicolas a un assistant, Zwarte Piet. Les adultes et les enfants s’habillent comme lui, enfilent des perruques noires et bouclées, peignent de grandes lèvres rouges et souvent de grandes boucles d’oreilles dorées.

«Nous avons examiné différents points de vue et parlé à plus de 60 organisations et experts du monde entier, y compris des spécialistes des droits de l’homme et des militants» ont déclaré les dirigeants de la plateforme.

Dans le cas où de visages sont clairement peints en noir, combinés à d’autres caractéristiques stéréotypées telles qu’une perruque bouclée ou de grandes lèvres, les employés de Facebook supprimeront l’image ou la vidéo de la plateforme.

Selon Facebook et les organisations anti-racistes, le blackface et donc aussi Zwarte Piet, relèvent de stéréotypes discriminatoires et blessants. «Dans le monde entier, blackface fait partie d’une histoire longue et ancienne de déshumanisation et de déni des droits civils»

«Et si les gens ne sont pas d’accord, ils peuvent le dire», a déclaré la société Facebook. Des informations pacifiques peuvent toujours être partagées, même si elles incluent une image. La discussion est donc toujours possible, souligne l’entreprise.

Les images de Zwarte Piet qui ont été partagées dans le passé seront supprimées si quelqu’un les signale, sans autres conséquences. «Cependant, si un internaute partage de manière persistante du contenu qui enfreint nos règles, d’autres sanctions peuvent suivre et finalement la suppression d’un compte» prévient le réseau social Facebook.

Outre les images montrant des visages peints en noir, Facebook interdit désormais certains stéréotypes juifs, telles que les affirmations selon lesquelles les Juifs dirigent le monde ou servent dans d’importantes institutions du monde entier, car elles sont utilisés pour alimenter l’antisémitisme, affirme le réseau social.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Source The Brussels Times/Image  Facebook

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s