Martinique : Joséphine de Beauharnais tombe de son piédestal, déboulonnée de la Savane de Fort-de-France

L’image est forte, la statue de Joséphine de Beauharnais est brisée, l’impératrice qui dominait la Savane depuis 1859 a été détruite par une groupe de militants martiniquais. Tombée de son piédestal, la statue représentait cette période sombre de l’esclavage, rétabli par l’époux de Joséphine de Beauharnais devenue impératrice de tous les français.

Après la révolution, l’esclavage est aboli une première fois. En 1794, La convention Nationale déclare que l’esclavage des nègres dans toutes les colonies et que tous les hommes sans distinction de couleur domiciliés dans les colonies sont citoyens français.

Seulement pour favoriser les intérêts économiques des colonies, Napoléon Bonaparte va revenir en 1802 sur cette abolition. Ce n’est qu’un demi siècle plus tard le 27 avril 1848 que l’esclavage sera définitivement aboli par l’article 6 de la Constitution.

La statue de l’impératrice, née aux Trois-îlets, Tasher de la Pagerie  s’est consumée sur un bûcher improvisé.

 

La statue de Pierre Belain d’Esnambuc a été également descendue de son socle.

 

Les activistes à l’origine de ces derniers déboulonnages,  manifestent toujours « contre l’empoisonnement des terres martiniquaises, contre le vol des terres, contre le génocide par substitution.  Ils appellent tous à des réparations, contre toutes les inégalités tant sociales qu’économiques. »

 

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Facebook

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s