Une assistance sociale Noire en charge d’un bébé Blanc, soupçonnée d’enlèvement accuse American Airlines de l’avoir détenue illégalement

Sharon Murphy, une assistance sociale Noire de Californie poursuit American Airlines pour l’avoir détenue après avoir affirmé qu’elle avait enlevé un enfant Blanc qui était pourtant sous sa garde. Des employés de la compagnie aérienne auraient  sommé l’assistance sociale de rendre l’enfant. Sharon Murphy avait une pièce d’identité, l’acte de naissance de l’enfant et une ordonnance du tribunal, mais les employés «ont pris le garçon des bras de Sharon Murphy en la menaçant de force si elle n’obéissait pas», précisent les journaux américains. Sharon Murphy a été détenue pendant pendant 40 minutes avant de pouvoir remonter à bord de l’avion.

Le 29 octobre 2019, Sharon Murphy était sur un vol de Fort Worth, au Texas, à l’Ontario, en Californie, avec un enfant blanc d’un an qui revenait d’une visite parentale, ordonnée par le tribunal. L’assistance sociale escortait le tout-petit d’une visite organisée avec son père en Arkansas (de deux semaines) mandatée par le tribunal . Dans le même temps, un passager attendait la deuxième étape d’un vol pour décoller de Dallas-Fort Worth pour l’Aéroport international de l’Ontario près de Los Angeles . C’est ce voyageur qui aurait informé un agent de bord qu’il soupçonnait Sharon Murphy de kidnapping.  Les employés de la compagnie aérienne  lui ont aussitôt enlevé l’enfant,  lui ont demandé sa carte d’embarquement et lui ont dit qu’elle devait quitter l’avion et les suivre.

«Je tremblais» a déclaré Sharon Murphy au magazine Business Insider. «J’avais peur, même si j’avais des papiers pour cet enfant.»

Le New York Post rapporte que depuis cet incident, Sharon Murphy a des troubles divers qui perturbent son sommeil : «Si American Airlines avait fait des recherches avant d’accuser la plaignante et de la détenir ainsi que l’enfant caucasien âgé d’un an dont elle avait la charge charge, Sharon Murphy n’aurait pas souffert de troubles mentaux et physiques et, les préjudices psychologiques que le personnel de vol lui a infligés » est-il noté dans les minutes du procès.

Sharon Murphy accuse American Airlines d’avoir violé ses droits civils, de négligence et de détention illégale. Elle souhaite des dommages et intérêts et une compensation pour ses frais médicaux. Dans plusieurs médias, la compagnie American Airlines a indiqué dans un communiqué avoir mal agi. Au procès il a été dit que l’enfant pris en charge par Sharon Murphy a été confondu avec un autre enfant disparu à New York, pourtant ce dernier était un hispanique âgé de 5 ans. L’enfant dont s’occupait l’assistance sociale avait les cheveux blonds et «la peau très claire».

Selon des documents judiciaires qu’a pu consulter The Press-Enterprise, Sharon Murphy est une fonctionnaire qui exerce depuis 1999 à la Division des services à l’enfance du département des services sociaux du comté de Riverside.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s