Adama Traoré: Deux gendarmes mis en cause sont «des Noirs martiniquais» indique le leader Les Nationalistes Français dans une vidéo

Après les récentes mobilisations du Collectif Vérité pour Adama, en marge des manifestations contre le racisme et les violences policières, selon le quotidien Le Parisien, c’est toute l’enquête qui pourrait être relancée. À Beaumont-sur-Oise (Val-d’Oise), deux heures après l’arrestation du jeune Adama Traoré, il mourrai dans une caserne de gendarmes.  La justice veut trouver des témoins jamais entendus jusqu’à aujourd’hui. Pendant son interpellation, ce  vendredi 19 juillet 2016, une tierce personne est venue à son secours, mais les trois juges ne l’ont jamais identifié. Cette connaissance l’a aidé à fuir le gendarme qui le gardait menotté, il aurait donc permis à Adama Traoré de s’échapper pour un temps. Les juges demandent à l’Inspection générale de la gendarmerie nationale (l’IGGN) de relancer les recherches.

Sans envisager une reconstitution des faits, quatre ans après la mort d’Adama Traoré, la justice va enquêter pour savoir s’il y avait un contentieux entre Adama Traoré et les gendarmes qui l’ont arrêté cette fameuse nuit de juillet 2016. L’IGGN tentera de comprendre si les trois gendarmes qui ont participés à l’interpellation connaissaient Adama Traoré, « notamment dans des dossiers d’outrage et de rébellion ». Les juges souhaitent déterminer quand et pourquoi, au moins un des gendarmes s’est retrouvé seul avec le jeune malien.

Parmi les trois gendarmes que la soeur de la victime, Assa Traoré, juge responsables du décès de son frère, causé par un plaquage ventral, selon son avocat Me Yassine Bouzrou , le leader du groupuscule Les Nationalistes français, une figure de l’ultra-droite française assure qu’ils sont «des Noirs martiniquais». C’est en argumentant des faits de vandalisme sur la fresque murale dédiée à Adama Traoré, qu’Yvan Benedetti, le porte -parole du groupe ultra-droite a précisé, vendredi 10 juillet 2020, l’origine de deux des trois gendarmes.

Dans cette période trouble, Assa Traoré est tantôt encensée dans les médias qui lui consacrent des magazines ou lui remettent des prix pour son combat contre le racisme et tantôt honnie sur les réseaux sociaux .  La jeune femme  obligée désormais de se déplacer entourée de gardes du corps ne faiblit pas,  Assa Traoré, l’a encore dit, elle continue tant que la vérité sur le décès de son petit frère ne sera pas clairement dévoilée.

Marche du 18 juillet 2020 à Beaumont-sur-Oise

Ce samedi 18 juillet 2020, à un jour du quatrième anniversaire de la mort d’Adama Traoré, une marche et un Festival sont organisés pour lui rendre un nouvel hommage. Il a lieu à Beaumont-sur-Oise où il a vécu. Le soir de son interpellation, Adama Traoré fuyait un contrôle, il est décédé dans la caserne des gendarmes de Persan,  c’était le jour de ses 24 ans.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Images Capture d’écran C’news Actus Dothy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s