Réparations pour les descendants d’esclaves, votées à l’unanimité à Asheville en Caroline du Nord

À Asheville, une ville située dans l’Ouest de l’État de Caroline du Nord, aux États-Unis, le Conseil municipal a voté mardi 14 juillet 2020, à l’unanimité? une résolution qui vise à réparer les  injustices subies par les habitants Noirs depuis la période esclavagiste.  Un acte fort lancé par les conseillers de la ville, en lien avec les mouvements et manifestations anti-racistes qui secouent les Etats-Unis et l’Europe depuis la mort brutale de George Floyd, le 25 mai dernier.

Cette ville américaine qui compte 93 000 habitants, dont 83% de blancs, s’est officiellement excusée pour le rôle qu’elle a joué dans l’esclavage et la mise en œuvre de politiques racistes contre les Noirs, qui représentent environ 12% de la population.

Il n’y aura pas de paiements directs en espèces aux descendants d’esclaves, la ville prévoit d’investir dans des zones où les résidents noirs sont confrontés à des disparités. Les dirigeants de la ville ont déclaré que leur objectif était d’aider à créer une richesse générationnelle pour les Noirs, qui ont été touchés par les écarts de revenus, d’éducation et de soins de santé.

« Des centaines d’années de sang noir se sont répandues qui remplissent essentiellement les tasses que nous buvons aujourd’hui », a commenté le conseiller Keith Young. Avec Sheneika Smith, ils étaient les deux seuls membres Noirs de ce Conseil municipal. Suite à des critiques d’opposants, Sheneika Smith a réagi, esn expliquant que : « Les réparations sont la restitution de ce qu’il s’est passé pendant la traite négrière transatlantique. C’est un sombre péché diabolique que l’esclavage qui considérait les hommes et les femmes comme des biens meubles. C’est cela qui est à l’origine de toutes les injustices qui existent encore dans la vie américaine aujourd’hui. » a souligné la conseillère d’Ashville.

Selon le Providence Journal, le maire a signé ce mercredi 15 juillet, un décret pour entamer un «processus de révélation pour la vérité et les réparations». Dans le cadre de la résolution adoptée par le Conseil, les dirigeants de la ville d’Asheville ont appelé l’État de Caroline du Nord et le gouvernement fédéral à financer les réparations.

Espérant que l’initiative d’Asheville pourrait créer un précédent, la conseillère municipale Gwen Wisler, qui est également vice-maire de la ville a déclaré : «J’espère juste que nous serons, peut-être, une petite étincelle qui fera que cette volonté de réparer se déroulera non seulement à Asheville, mais en Caroline du Nord et à travers le pays»

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Avec Sandrine Poogy/ImagesIheartRadio/Refinery29

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s