Région parisienne : Une femme enceinte agressée, laissée pour morte avec «Mbappé» inscrit sur son corp dénudé

« J’ai peur, j’ai peur pour mon bébé, je ne savais pas que cela pouvait m’arriver, ce sont des choses que je ne voyais qu’à la télé. Je suis amie avec tout le monde, mais je sais maintenant, qu’aujourd’hui, il faut vraiment se méfier. » répète inlassablement la jeune mère de famille agressée le week-end dernier à Clichy-sous-Bois en Seine-Saint-Denis. Dirigée à l’hôpital de Montfermeil, son mari l’a récupérée en état de choc.

Les faits se sont produits dimanche 12 juillet 2020 entre Clichy sous bois et Montfermeil. La victime est une femme enceinte de 8 mois qui sortait faire quelques courses, s’acheter du pain, entre autres, non loin de son domicile. C’est à son retour que la jeune femme qui traversait la rue entre une zone boisée et la rue Émile Zola, a été agressée par un homme à moto, la laissant pour morte. Interrogée par la  « Ligue de Défense Noire Africaine», voici son témoignage rapportée par la LDNA :

« Il a empoigné la maman violemment, et l’a rouée de coups avec rage. Elle a été frappée si violemment qu’elle était comme morte au sol. L’homme à la moto l’a ensuite rouée de coups  de pieds répétés sur son ventre alors qu’elle est enceinte de huit mois. Le motard ne cachait pas sa haine contre les personnes noires, luidisant :  « Je n’aime pas les Noirs, retournez chez vous», « je n’aime pas les joueurs de foot noirs » en lui citant des noms de personnalités  et de joueurs noirs célèbres, membre de l’équipe de France, qu’il hait simplement parce qu’ils sont noirs comme Kylian Mbappé.
La jeune femme a tellement reçu de coups qu’elle en a perdu connaissance.
L’individu avant de partir,  a déshabillé sa victime inconsciente, en pleine rue et lui a tagué  le nom du joueur de football sur le corps «Mbappé».

Sans sommeil depuis l’agression, choquée la femme est soutenue par la LDNA qui lance un appel à témoin pour retrouver l’individu de la moto. «L’homme avait pris soin de garer sa moto à une centaine de mètres avant de se diriger vers la jeune femme enceinte». Informé par l’hôpital, le mari de la victime a retrouvé sa femme dans un état dégradant «elle était toute sale, elle était couverte de boue, on sentait qu’elle avait roulé dans de la terre ».

L’enquête a été confiée au service départemental (Bobigny) et non plus au commissariat de Clichy où une déposition a été enregistrée et signée par le mari de la victime. Une adjointe de la mairie de Montfermeil s’est déplacée auprès de la jeune femme hospitalisée. Le coupable court toujours.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Image et vidéo LDNA (Facebook)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s