Cuba n’a plus de riz, l’aliment de base, déjà rationné sur l’île se fait rare, les habitants s’inquiètent

Le riz, la denrée de base dans l’alimentation des cubains a disparu des rayons des magasins. Les stocks de riz s’épuisent, les habitants sont inquiets et perplexes. Ces dernières semaines, les pénuries plus importantes que jamais ont fait doubler le prix du riz, de la Havane  à Holguin, de l’Ouest à l’Est de l’île hispanique. Même les paquets de 2 kg de riz qui coûtent désormais 26 CUP (prix moyen 4 CUP), sont épuisés à Santa Clara (Centre de Cuba), se plaignent des familles sur les réseaux sociaux, dans les groupes Whatsapp, Facebook ou encore Telegram, rapporte Havana Times.

Le gouvernement cubain explique les causes de cette pénurie. Cuba, comme d’autres îles de la Caraïbe est confrontée à une forte baisse de son activité touristique et de services. A cause de la pandémie Covid-19 l’île fait face à une augmentation importante du prix du riz importé, et sa production nationale n’est pas suffisante pour contenter toute sa population.

Fixé à 190 000 tonnes, le Plan 2020 (production nationale)a été ramenée à 80 000, qui qui correspond à peine aux 11% des 700 000 tonnes de riz dont Cuba a besoin pour couvrir l’allocation alimentaire rationnée et la consommation des habitants. Selon le ministre de l’Agriculture Gustavo Rodriguez Rollero « Les semences, le carburant, les avions, la terre et l’eau sont disponibles, mais l’engrais comme les pesticides sont limitées.»

Et pire, le gouvernement cubain a annoncé une réduction budgétaire lui privant l’accès de produits alimentaires importés.

Cette pénurie force donc les cubains a changé de régime alimentaire : « Parfois, nous mangeons du pain pour le déjeuner et laissons du riz pour le dîner. », commente des cubains sur le Net. Les bureaux et autres lieux de travail ont annoncé une réduction des portions de riz et de soupe de haricots dans les cantines, selon l’hebdomadaire Trabajadores.

Pour l’heure, et dans le cadre d’un partenariat agricole Vietnam-Cuba, c’est le Vietnam qui vient de faire un don de 5 000 tonnes de riz à Cuba, un chiffre qui suffit à peine à couvrir les rations alimentaires de base pendant un mois, note le magazine Havana Times.

«Avec les investissements réalisés jusqu’à présent dans les équipements agricoles, les outils, l’industrie du séchage, les moulins à vent et le transport, le gouvernement estime produire jusqu’à 550 000 tonnes de riz, à partir de 2025 », a expliqué Lazaro Diaz Rodriguez, le directeur de la division technologique du riz, d’un groupe d’entreprises agricoles.

2025, trop loin, pour ces cubains qui insistent à dire «qu’une table cubaine ne peut pas se passer de riz pendant plus de trois jours».

« C’est l’aliment de base du régime cubain », explique Margarta Torres à Villa Clara de Saint-Domingue . «Des portions de viande, de haricots, de légumes, d’œufs ou de légumes-racines varient et peuvent même manquer… mais pas le riz. Le riz est toujours ce qui nous sauve. »

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Havana Times/196Flavors/Hemaposesesvalises/WeightWatchers

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s