Bristol: La statue du marchand d’esclaves remplacée par celle d’une militante du Black Lives Matter

Edward Colston, un marchand d’esclaves du du XVIIème siècle aurait vendu 100 000 esclaves durant la traite négrière, né à Bristol et généreux envers ses compatriotes, début juin, la statue représentant le marchand britannique a été déboulonnée par des militants Black Lives Matter et jetée dans le port de Bristol, une ville dans le Sud-Ouest de l’Angleterre. Aujourd’hui, elle est remplacée par celle d’une militante BLM, photographiée le poing en l’air, le jour de la manifestation.

En marge de la mort de George Floyd, tué par un policier Dereck Chauvin, le genou asphyxiant à mort l’Afro-Américain de 46 ans, le 25 mai dernier, des manifestations avaient lieu dans toutes les grandes villes américaines et européennes. Ces marches de protestation contre les violences policières et contre le racisme avaient entraînés des dégradations et des déboulonnages de statues dont celle d’Edward Colston, placée dans le centre ville de Bristol. Une statue qui depuis de longues années suscitait de nombreuses controverses. Enlevée de son piédestal, vandalisée et jetée dans le port devant des centaines de marcheurs et de militants, la statue avait été repêchée en attente d’une consultation démocratique sur son sort. Mais le maire Martin Rees a été devancé.

Aujourd’hui, sur le socle trône la statue d’une femme militante du Black Lives Matter, Jen Reid, le poing levé. L’ouvrage en acier noir a été réalisé par Marc Quinn.

Jen Reid (Militante Black Lives Matter)

Jen Reid a déclaré dans un communiqué qu’elle rentrait chez elle après avoir assisté aux manifestations de Black Lives Matter à Bristol le 7 juin lorsqu’elle a eu une  » forte envie «  de grimper sur le socle vide.

« Cette sculpture représente ma mère, ma fille, les Noirs comme moi », a-t-elle indiqué. « Il s’agit d’enfants noirs qui la voient là-haut. C’est quelque chose dont on peut être fier, d’avoir un sentiment d’appartenance, car en fait nous sommes d’ici et nous n’irons nulle part. »

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Capture d’écran et Daily Mail

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s