Fresque : Le Parti nationaliste français revendique la dégradation de la peinture en hommage à Adama Traoré

« Ne cherchez pas,  c’est nous ! »

L’enquête sur la fresque peinte en hommage à Adama Traoré et à George Floyd a fait un bond ce lundi 13 juillet 2020. Les auteurs qui ont vandalisés la peinture murale réalisée par le « Collectif Art », ont revendiqué la dégradation de l’ouvrage qui se voulait artistique. Le Parti Nationaliste français reconnaît être responsable des dommages causés sur la fresque dans la nuit de samedi 4 au dimanche 5 juillet 2020.

A Stains, le 18 juin 2020, la militante et porte-parole de « Vérité et Justice » Assa Traoré, inaugurait avec le maire de Stains, Azzédine Taïbi, cette grande fresque murale qui dénonçait le racisme mais aussi les violences policières en France comme aux Etats-Unis. Indignée, une partie de la police française demandait l’effacement partiel de la fresque. Le syndicat Alliance, soutenue par le préfet de la Seine Saint-Denis avait obtenu cette réparation, l’inscription « violences policières » devait être enlevée de la fresque commémorative.

Suite au sabotage perpétré début juillet, Azzédine Taïbi, le maire communiste de Stains a annoncé qu’il porterait plainte  pour dégradation sur un bien public.

Yvan Benedetti

Le groupe d’extrême droite, les Nationalistes a revendiqué jeudi 10 juillet dans une vidéo mise ligne sur You Tube, qu’il était responsable de la dégradation de la fresque. L’annonce a été faite par Yvan Benedetti, porte-parole du mouvement qui légende ainsi sa publication :

« Cherchez pas, c’est nous! Dans la nuit de samedi 4 au dimanche 5 juillet, la fresque de Stains en hommage à Georges Floyd et Adama Traoré a été dégradée. A l’heure qu’il est, les autorités cherchent encore les responsables de ce geste de salubrité publique. Nous avons donc décidé de leur facilité le travail. Ne cherchez plus, nous connaissons les responsables, nous les connaissons même très bien, puisque c’est nous ! Alors pourquoi avoir saboté cette œuvre d’art, c’est l’objet de cette vidéo. » annonce Yvan Benedetti.

Selon lui, rien ne démontre que les deux hommes, George Floyd et Adama Traoré ont été victimes de policiers racistes. Le premier était encadré de Derek Chauvin mais également de deux policiers de la diversité. Quant à Adama Traoré, les deux mis en cause sont des policiers martiniquais, préciseYvan Benedetti qui conclut sa vidéo par une remigration pressante des populations étrangères : « France d’abord, Blanche toujours »

 

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Capture d’écran C’news Actus Dothy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s