Val-Fourré: Lamba Aly N’diaye est mort, suicide pour la police, la famille refuse cette version

Lamba Aly N’diaye est mort samedi 4 juillet, il avait 34 ans, était père de famille et l’époux de Sunay. Ce vendredi 10, six jours plus tard, une marche en hommage à Lamba  s’est déroulée dans les rues  de Mantes-la-Jolie. Une centaine de personnes défilaient, portant des tee-shirts au nom de Lamba Aly N’diaye. Un recueillement a eu lieu sur le pont de Limay, l’endroit où, selon un témoin, il aurait disparu dans la nuit du vendredi 3 au samedi 4 juillet 2020.

Sunay, l’épouse de la victime, ne veut pas croire à toutes les rumeurs qui circulent dans la cité populaire du Val Fourré à Mantes-la-Jolie : « Moi, je ne parle pas de bavure policière. Je veux savoir ce qui est arrivé à mon mari ». La mère de famille ne veut pas croire que son mari se soit suicidé comme l’ont annoncé les forces de police qui, d’ailleurs « ont mis du temps à lui annoncer le décès » de Lamba Aly N’diaye.

Pourtant les indices sont là. Selon les journaux nationaux, un homme allant travailler, aux environs de 4 heures du matin, aurait aperçu un individu à l’aspect hésitant : « Je l’ai vu enjamber le pont puis disparaître. J’ai appelé immédiatement les secours. Je suis formel, il n’y avait personne d’autre, pas de police ». Les caméras de vidéo surveillance, saisies par la police, montrent « une silhouette tomber dans la Seine à 4h37 ». Les agents sont sur les lieux dès 5h02.

Mais Sunay a des doutes : « Je ne parle pas de bavure mais il y a eu des négligences ». Selon l’épouse de Lamba Aly N’diaye, les agents ont mis beaucoup de trop de temps pour la contacter et leurs « déclarations » « sont floues ». Pour argumenter, les rumeurs se nourrissent de ce flou : « Les gens ont trouvé ça louche que la police parle de suicide alors qu’ils n’en savent rien. Certains en ont déduit ques les officiers cachaient quelque chose ».

Ce qui vient renforcer les inquiétudes de Sunay, c’est aussi la décision de la police de ne pas faire une autopsie du corps de son mari. « Il y a eu des négligences, son cas a été traité avec légèreté car il avait un casier judiciaire. Il n’y a même pas eu d’autopsie demandée ».

Pour l’heure, le dossier Lamba Aly N’diaye est étudié par l’avocat de la famille du défunt.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
ImagesFacebook/LeParisien(marche/Source)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s