Manjé An Lo-Kalité et Loka-Lité : Tricia Evy, ses amies et plus de 24 000 membres réinventent «le bon manger antillais »

Manjé An Lo-Kalité, comme Loka-Lité « C’est un groupe avec,  pour l’instant des femmes à sa tête, mais les hommes ont leur place et nous avons des adhérents masculins très actifs. On aimerait bien un équilibre mais pour l’instant, nous les femmes, sommes majoritaires » explique l’influenceuse Tricia Evy. Le groupe et ses déclinaisons est leader sur le Net pour ses recettes maisons, pour ses conseils aux débutants, pour les échanges d’idées. Il révèle des talents, secoue les idées reçues, réinvente la nourriture saine et de qualité, le tout dans une grande fraternité. Un succès qui s’affiche sur le réseau social Facebook depuis plusieurs mois.

Ce 22 juin 2020, le groupe Lo-Kalité*, créé une semaine après l’annonce du confinement Covid-19, a fêté ses 3 mois d’existence et avec beaucoup de souffle, Tricia  Evy, l’initiatrice du projet, a éteint ces 3 bougies avec le sentiment du devoir accompli. Participer à la réappropriation de la culture, de l’agriculture, du savoir-faire et de l’exception culinaire antillais est une réussite, observent les internautes qui, tous, ont plébiscités l’idée, dès son démarrage.

Loin, la jeune femme est très loin des scènes parisiennes, antillaises et internationales où voluptueuse elle séduit son public d’où qu’il vient.  Son répertoire, un condensé de jazz caribéen et de chants traditionnels des Antilles fait pavoiser pendant ses spectacles. Mais Tricia Evy est aussi une femme de projets, une dame fière de son patrimoine créole.  Cette envie d’aider les commerces de proximité de Guadeloupe, est née durant le confinement, quand la France et ses Outre-mer souffraient  d’isolement dans un huis clos sanitaire imposé. Sans l’ombre d’un doute, la jeune guadeloupéenne a posé son micro et coordonné avec succès, un groupe solidaire dans la distribution de produits locaux,  depuis son île, la Guadeloupe.

Tricia Evy et Gaëlle Gimer, fondatrices et administratrices du groupe Lo-Kalité

Retrouver les gestes d’antan, comment couper, nettoyer, vider un fruit, écailler un poisson, préparer un légume, sentir les odeurs des produits transformés, apprendre à différencier des fruits qui se ressemblent et savoir où les trouver, sont les différents conseils  que ce groupe Manjé An Lo-Kalité, qui compte plus de 24 000 membres, distillent quotidiennement. Entre cours en visio ou publications sur les réseaux sociaux, les deux fondatrices Tricia Evy et Gaëlle Gimer, travaillent sans relâche sept jours sur sept et bénévolement, pour la cause.

Tricia Evy  et Mélanie Jacobin en visio conférence

« J’ai eu la chance de découvrir beaucoup de choses grâce au groupe. J’étais la première à être heureuse d’apprendre. On a même fait une rubrique Apprenons ensemble, dans laquelle on partage des informations. On fait des live pour informer la communauté des Loka-Litè.  Pour l’instant,  nous sommes en grande majorité des guadeloupéens sur le groupe. On grandit ensemble. » commente la chanteuse Tricia Evy.

Le fruit-à-pain       

La crise due au Coronavirus  a été une épreuve difficile à vivre pour certains mais une période de révélations pour d’autres. Et c’est le cas de Tricia Evy. Bien connue dans le domaine musical pour ses cadences jazz caraïbe, la jeune femme a prouvé durant la longue période de pause sociale qu’elle avait plus de cordes à son arc qu’on ne l’imaginait.  Avec le soutien et la complicité de nombreux amis, Tricia a lancé un énorme plan de solidarité qui a permis aux artisans, petits exploiteurs ou particuliers de redécouvrir le goût, les couleurs, les senteurs des millions d’espèces de fruits, de légumes mais également les variétés de poissons, et les viandes de qualité qui existent dans la Région Caraïbe. Saluée par tous les professionnels et amis, cette chaîne solidaire continuera, (elle l’assure) d’exister bien au delà du déconfinement.

Chiquetaille de morue, Madère et Bananes Jaunes

« Ayant pris conscience que les agriculteurs étaient en grande difficulté à cause du confinement, mon amie Gaëlle Gimer et moi, avons eu envie de les aider. On savait que les guadeloupéens voulaient soutenir les acteurs locaux, il fallait juste faire le lien entre les deux et c’est ainsi que Loka-Lité est né. C’était le 22 mars dernier. » 

Le chlordécone, ce pesticide interdit qui reste un poison dans les sous-sol tant en Martinique qu’en Guadeloupe, reste un point sensible que les animateurs du groupe Loka -Lité ne négligent pas : « On s’est tout de suite posé la question de la traçabilité des légumes. C’est pour ça qu’il y a un protocole d’annonce quand on veut poster une publication sur le groupe . Les internautes doivent préciser le mode de culture qu’ils proposent, si c’est du bio, s’il y a eu une utilisation de pesticides, si c’est une agriculture naturelle (Jardin créole, permaculture tec…) et surtout dans quelle zone les légumes sont produits car contrairement à ce que l’on pense les espaces chlordéconés, sont répertoriées. Les agriculteurs professionnels ou amateurs peuvent analyser leur sol. Pour cultiver et vendre des racines il faut avoir un certificat prouvant que le sol n’est pas contaminé. », des recommandations suivies à la lettre par les membres du groupe Manjé An Lo Kalité.

           

En créant le groupe et en diversifiant l’offre LoKa-lité sur les réseaux sociaux, Tricia Evy a encore prouvé que tout reste possible si l’on s’en donne les moyens. Après vient le temps pour pérenniser les projets  : « Nous voulons que Loka-Lité continue, que ça reste un outil de connexion entre les gens. Maintenant qu’on est déconfinés je vais en profiter pour filmer les acteurs locaux, mettre un visage et une âme sur tous ces beaux produits. »

« Nous avons beaucoup soutenu les locaux dans leur communication, en leur donnant des conseils pour qu’ils organisent leurs livraison. Et on a aussi aidé la communauté à trouver ce dont elle avait besoin. » avoue la chanteuse et fondatrice du groupe solidaire.

Recette de Christophines de Valentine Sagaliapidine Cousin Marguenat

« J’ai trop de vies à la fois. Donc la musique pour l’instant elle est en confinement. Dans cette période folle, je n’étais pas du tout inspirée. Moi c’est le partage, les rencontres, l’amour qui m’inspire. » conclut Tricia Evy, femme de cœur, femme de pouvoir, femme des Antilles.

                         *Manjé An Lo Kalité signifie Manger des produits de bonne qualité.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Loka-Lité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s