À 2 ans, après une nuit dehors, il est retrouvé par le gendarme Eric Hoarau, son équipe et des habitants du village

L’enfant était vraiment « désolé » d’avoir inquiété ses parents, rapporte le quotidien en ligne Le Parisien. Cette famille venue pour des retrouvailles en Charente-maritime a vécu un début de week-end angoissée après que leur enfant se soit perdu dans le petit village de Saint-Quantin-de-Rançanne. La peur s’est transformée en soulagement quand après une nuit entière, le garçonnet a été rendu à sa famille « en bonne santé » après une courte visite à l’hôpital.

Le garçonnet montre aux gendarmes l’endroit où il s’est endormi après qu’il ait perdu de vue le petit chien qu’il suivait : « dans les hautes herbes d’un champ ». Toute une nuit sans aucune nouvelle de l’enfant, les enquêteurs et chercheurs présageaient le pire.

Dans cette propriété qui l’accueille ce vendredi soir, il est 19h30 quand à peine arrivé, le garçonnet de deux ans et demi qui joue «avec une petite fille » dans un jardin clôturé, disparaît. La crainte s’installe dans la longère, pendant une demi-heure, l’enfant est introuvable. Les gendarmes de la compagnie de Jonzac arrivent sur les lieux. Malgré de longues recherches, Eric Hoarau, le chef d’escardon, commandant de la compagnie et ses hommes restent bredouille. Le seul indice vient de témoins qui assurent avoir vus l’enfant en compagnie d’un petit chien.

Toute la nuit de vendredi à samedi, « une quinzaine de militaires rejoints par une quarantaine d’habitants du petit village, une équipe de cynophile de Poitiers et un hélicoptère muni d’une caméra thermique sont mobilisés ». La piste de l’enlèvement n’est pas écartée. Eric Hoarau décide de s’aider de « nombreux enquêteurs pour poursuivre les recherches au petit matin ». Soulagement : « On a eu de la chance » avoue dans la presse, le chef d’escadron de la compagnie de Jonzac.

L’enfant a été retrouvé à 8 heures du matin, seul, à la sortie du village. « Il avait simplement suivi le petit chien avant de le perdre de vue quand il a voulu rentrer », une heureuse nouvelle et une bonne fin pour la famille du garçonnet, du village et d’Eric Hoarau, commandant de la compagnie de Jonzac.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images DR

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s