Emmanuel Macron : « Nous devons lucidement regarder en face toute notre histoire »

Tous les citoyens français attendaient le discours du Président de la République après une longue période de confinement due au Covid-19 et deux semaines de troubles et de manifestations après l’assassinat d’un Afro-Américain aux Etats-Unis. L’allocution du Chef de l’Etat, brève, ce dimanche 14 juin, a répondu aux diverses interrogations et rassurée les français sur une rapide reprise économique et  sur l’annonce d’un retour d’ « Une France souveraine, écologique et solidaire ».

Le chef de l’Etat, Emmanuel Macron a présenté durant 19 minutes les grandes lignes de la fin de son quinquennat qui se poursuit en trois axes. Le Président se donne jusqu’à mi-juillet pour dérouler son agenda dans une reconstruction, économique, écologique et solidaire pour la France : « Il faut éviter les licenciements, préserver le plus d’emplois, de relocalisation quand cela se justifie ». « Un vrai plan de modernisation » a précisé Emmanuel Macron. Durant le confinement Au total près de 500 milliards d’euros ont été mobilisés par l’Etat pour protéger les emplois, a affirmé le Président.

Sur cette feuille de route en trois axes, le chef de l’Etat accélère le déconfinement, dès demain l’ensemble du territoire sera vert partout à l’exception de Mayotte et de la Guyane, encore très impactés par l’épidémie de Coronavirus.

« Nous serons intraitables contre le racisme et contre la discrimination ». Dans son allocution, le Président a évoqué les récents événements qui se sont déroulés en marge des manifestations contre les violences policières américaines et Emmanuel Macron a fermement  condamné toute  récupération du combat identitaire par « les séparatistes et le communautarisme » :

« La République n’effacera aucune trace ni aucun nom de son histoire. Nous devons lucidement regarder en face toute notre histoire, notre rapport à l’Afrique. En aucun cas nous devons revisiter ou nier ce que nous sommes. Nous ne bâtirons pas notre avenir dans le désordre. »

Et, le chef de l’Etat a montré son soutien aux policiers, cibles de nombreuses protestations :  » Sans ordre républicain, il n’y a ni sécurité ni liberté. Cet ordre ce sont les policiers et les gendarmes sur notre sol qui l’assure. Ils sont exposés à des risques quotidiens en notre nom. C’est pourquoi ils méritent le soutien de la puissance publique et la reconnaissance de la Nation. »

Le troisième volet du discours avait comme résonance la décentralisation des responsabilités : « L’organisation de l’Etat doit être changé. Tout ne doit pas être décidé si souvent à Paris. » Un message qui s’adresse particulièrement aux citoyens, associations, collectivités locales, syndicats et entreprises qui ont prouvés leur « créativité » durant la crise sanitaire Covid 19.

Demain, dès lundi 15 juin, les bars, les cafés et restaurants seront ouverts au public, les crèches, les écoles et les collèges se prépareront à accueillir obligatoirement tous les élèves (le 22 juin), le second tour des élections municipales est maintenu au 28 juin prochain. Les visites dans les Ehpads sont désormais autorisées.

En résumé, Emmanuel Macron promet une reprise économique rapide, une reconstruction sociale, la réunification de la République et une décentralisation des pouvoirs, trop centrée sur Paris.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Capture d’écran C’news Actus Dothy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s