Blancs, Noirs manifestent à Hollywood, des martiniquaises et une parisienne marchent soudés avec leurs amis américains

La mort brutale de George Floyd a réveillé tous les américains de toutes confessions et de toutes races et les manifestations solidaires continuent dans les 50 états comme ici en Californie. Des caribéens, nombreux à Los Angeles, sont au cœur des marches contre le racisme et les violences policières et portent leurx voix pour que cesse le nombre de morts aux USA. Au 4 juin 2020, 88 Noirs sont décédés sous les mains d’officiers de police.

« Le nombre des fusillades mortelles de la police aux États-Unis ne semble qu’augmenter et le taux de fusillades mortelles parmi les Noirs américains est beaucoup plus élevé que celui de toute autre ethnie. » (d’après l’enquête Statista/un portail en ligne allemand)

George Floyd, qui avait 46 ans lorsqu’il a été tué, a été enterré à côté de sa mère « Cissy ». Le 25 mai dernier, alors qu’un policier blanc de Minneapolis coinçait son genou sur le cou de l’Afro-Américain pendant 8 minutes et 46 secondes. George Floyd agonisant, criait le nom de sa mère morte  quelques années plus tôt. L’Afro-Américain repose en paix au cimetière du Memorial Gardens de Pearland à Houston, où il a passé la plus grande partie de sa vie.  Inhumé certes, mais toujours présent dans la mémoire des millions d’américains qui dénoncent les techniques policières brutales et s’indignent du nombre de personnes noires, tuées par la police américaine ou par des suprématistes blancs.

Los Angeles, Hollywood

La mort de George Floyd a déclenché des manifestations nationales et internationales contre les violences policières. Ces protestations ont tourné le regard vers les conditions d’arrestations brutales dont sont victimes (en nombre inquiétante) les Afro-Américains aux États-Unis et contre les inégalités de traitement judiciaire. Durant ces deux semaines de colère, des actes inédits ont eu lieu : des statues de confédérés et de marchands d’esclaves ont été renversées, déboulonnées et sorties de leur piédestal.

Los Angeles, dimanche 7 juin 2020

Pendant 14 nuits, des centaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues pour protester contre la brutalité policière et les inégalités raciales.  Après une vague d’ incendies criminels, d’agressions et de pillages contre des commerçants, les villes ont imposé des couvre-feux. Plus de 10 000 personnes ont été arrêtées dans le pays, selon les informations recueillies par l’Associated Press, qui observent que les manifestations de ces derniers jours ont été extrêmement pacifiques.

     

L’image d’un militaire de la Garde Nationale, pacifié, qui s’agenouille au milieu de la foule à Los Angeles  est éloquente. Dimanche 8 juin, c’est parmi ces marcheurs  qu’une martiniquaise et deux amies, témoignent de la détermination des manifestants à aller jusqu’au bout de ce qu’ils réclament : Une meilleure justice sociale pour tous, y compris pour la minorité noire la plus impactée aux Etats-Unis.

Sans perdre de vue les motifs graves qui ont déclenchés cet élan solidaire, cette manifestation qui se voulait pacifique a réuni toutes les communautés d’Hollywood : « Il y a beaucoup d’haïtiens et de jamaïcains, des caribéens bien vus aux Etats-Unis. Beaucoup soutiennent la cause et pensent qu’il est temps de mettre fin au racisme, ici aux USA. Il y a beaucoup trop de problèmes ces dernières années. ».


Pour sa part, la jeune antillaise avoue qu’elle continuera à soutenir ces mouvements des droits civiques : « On est tous nés égaux, il est temps d’évoluer et de mettre fin au racisme ». La danseuse confie avec engagement : « Ici, les gens se battent pour leur vie et celle de leurs enfants. C’est trop triste, cela fait 400 ans de racisme, 400 ans que le système, par des moyens détournés, punit la race noire. Les américains veulent du changement, ils n’arrêteront pas tant que le changement ne sera pas concret ».

Et, elle n’est pas seule à vouloir des changements dans la société américaine : « dans les rues, on observe beaucoup de soutiens des autres communautés. Il y a beaucoup de Blancs qui soutiennent et se battent pour la cause noire. C’est beau à voir. »

Depuis plus de quinze jours les marches à travers le pays sont légions, et se poursuivent encore au lendemain des obsèques de George Floyd. Les manifestants battent chaque jour le pavé, envahissant le long boulevard du Walk of Fame d’Hollywood, prolongeant et honorant la longue listes de jeunes Noirs américains, morts sous les coups policiers ou pour la couleur de leur peau.

Enquête Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy – Images Sandrine Poogy pour C’news Actus Dothy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s