La statue d’un marchand d’esclaves, démolie et jetée dans le port de Bristol en Angleterre

Après treize jours de manifestations dans le monde suite à la mort brutale de George Floyd, les manifestants anti-racistes, sont toujours déterminés à chasser les symboles des périodes sombres de l’esclavage. Ce dimanche après-midi, des membres de l’organisation Black Lives Matter en Angleterre, ont déboulonné, sorti une statue de son piédestal pour la jeter dans le port de Bristol.

Cette statue représente un marchand d’esclaves du XVIIeme siècle, Edward Colston un commerçant qui achetait, vendait et échangeait des Africains pour les réduire en esclavage. Edward Colston était enregistré dans la Royal African Company, une société commerciale qui se livrait à la traite des esclaves au 17e siècle. S’il était généreux avec la ville de Bristol, il restait méprisable avec ses esclaves, rapporte un manifestant du Black Lives Matter.

Le monument commémoratif en bronze d’Edward Colston se trouvait dans le centre-ville de Bristol depuis 1895 et suscitait déjà de nombreuses controverses. La statue d’Edward Colston avait fait l’objet d’une pétition, 11 000 personnes avait signé pour son retrait.

Andy Bennett, le directeur de la police d’Avon et de Somerset, a indiqué que 10 000 personnes avaient assisté à la manifestation Black Lives Matter à Bristol et que la majorité d’entre elles l’ont fait « pacifiquement ».

Selon les médias sur place, un manifestant John McAllister, 71 ans, a récupéré des sacs poubelle noirs pour cacher la statue avant qu’une corde ne soit attachée autour et utilisée pour la tirer dans les eaux du port.

La police ouvre une enquête pour identifier les auteurs des faits.

Le 22 mai 2020, en Martinique, la statue de Victor Schoelcher était elle aussi démontée de son piédestal, brisée et taguée. Victor Schoelcher, s’il a été un des acteurs de l’Abolition de l’esclavage à partir de 1840 ne serait pas le bienfaiteur que l’histoire laisse entendre. Avant cette date, le journaliste Victor Schoelcher ne souhaitait pas une libération inconditionnelle des Noirs, esclaves de France. Victor  Schoelcher n’envisageait pas une abolition immédiate et totale de l’esclavage.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Sandrine Poogy/Sacha Carter/BLM/IrishTime

  Vous pouvez me suivre au https://antillesboxmail.wordpress.com/

2 réflexions sur “La statue d’un marchand d’esclaves, démolie et jetée dans le port de Bristol en Angleterre

  1. Pingback: G. Floyd-Adama : Marion Maréchal indignée de «salir la mémoire» de ses ancêtres | ANTILLESBOXMAIL

  2. Pingback: Jean-Pierre Pernaud peste, il ne comprend pas les dégradations sur Colbert, Christophe Colomb et les autres | C'news Actus Dothy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s