Paris-« Justice pour Adama » : Quelques incidents en marge de la manifestation contre les violences policières

Plus d’une semaine après la mort brutale de George Floyd, mort étouffé, coincé sous le genou d’un policier américain, des milliers de français se réunissaient à Paris pour faire entendre leurs voix. L’objectif pour les 20 000 manifestants étaient de s’unir pour dénoncer les violences policières en France mais aussi de soutenir les familles, victimes de ces brutalités répétées.  A l’appel d’Aïssa Traoré, c’était l’occasion, ce mardi soir, de se réunir autour de la famille d’Adama Traoré, mort, deux heures après son arrestation en juillet 2016.

Peu après 21 heures, ce mardi 2 juin, la préfecture de police tweetait que des incidents se poursuivaient encore en marge de la manifestation interdite contre les violences policières en France. Jets de projectiles, incendies de vélos, tirs de gaz lacrymogène, les officiers de police qui répliquent avec des LBD, la manifestation initialement prévue pour soutenir la famille d’Adama Traoré a été perturbée ce mardi.

« Aujourd’hui, quand on se bat pour George Floyd, on se bat pour Adama Traoré » annonce au média, Assa Traoré, la sœur aînée d’Adama Traoré, mort peu après son interpellation par les gendarmes, le 19 juillet 2016, à Beaumont-sur-Oise. Quatre ans plus tard, l’Affaire Adama Traoré est devenue une guerre d’expertises médico-judiciaires. C’est un placage ventral qui serait la cause de sa mort révèle une contre-expertise  demandée par les parties civiles. Vendredi 29 mai, une énième expertise écartait la responsabilité des forces de l’ordre.

Le rassemblement a débuté sur le parvis du tribunal de Paris et dans les rues voisines où des pancartes #BlackLivesMatter donnaient l’ambiance dans les rangs des protestataires. Dire non au racisme et à la haine étaient les mots d’ordre dans la manifestation. Pour beaucoup la mort de l’afro-américain a été la goutte de trop.

Dans la foule, les manifestants dénoncent le contrôle au faciès, les violences policières et les bavures quand d’autres avouent qu’« en France c’est plus vicieux », rapporte un témoignage du Point.

Des manifestations ont aussi lieu à Lyon, à Marseille et à Lille.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Le Soir/Sandrine.Sacha Carter

2 réflexions sur “Paris-« Justice pour Adama » : Quelques incidents en marge de la manifestation contre les violences policières

  1. Pingback: G. Floyd-Adama : Marion Maréchal indignée de «salir la mémoire» de ses ancêtres | ANTILLESBOXMAIL

  2. Pingback: Assa Traoré divise la France, plus de 4 400 commentaires sur BFM critiquent et accusent la militante d’être «une délinquante» | C'news Actus Dothy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s