Georges Merlot a succombé au Covid-19, le Crefom salue un « Grand Homme, un rassembleur, un humaniste »

Le nouveau coronavirus continue sa vague mortelle depuis son apparition en Chine en décembre dernier. D’éminentes personnalités ont succombé à l’infection au Covid-19, et le désarroi est souvent à la hauteur des pertes humaines. Dimanche 29 mars, la communauté antillaise a perdu dans ses rangs Georges Merlot, un guadeloupéen de Trois-Rivières, un membre apprécié par l’ensemble du Créfom (Le Conseil représentatif des français d’Outre-mer). Les réactions sont nombreuses ce lundi matin, émus et déstabilisés, ses proches amis ont tenu à saluer « Georges, un Grand Monsieur! ».

« Toujours à imaginer des stratégies à mettre en place pour rassembler la communauté »

Georges Merlot est mort dimanche en début de soirée des suites de l’infection au nouveau Coronavirus (SARS-CoV-2), COVID-19. Secrétaire général du Créfom, il était dans le civil, agent de la RATP et cumulait diverses occupations associatives. Homme de sport, Georges Merlot était entre autres le patron du Hand-Ball en Seine-Saint-Denis où il s’adonnait à sa passion. « profondément épris de sport et de handball en particulier, il aurait occupé des fonctions nationales, tant était grande sa passion pour ce sport. Il préparait les jeux Olympiques », assure Anthony Etelbert, membre du Créfom, qui décrit l’homme : « Georges Merlot n’était pas uniquement imposant par sa taille, il l’était par son caractère et sa forte personnalité. Mesuré et pondéré, il savait se faire écouter et entendre ».

Georges Merlot (à droite) et José Althey de Montchappé

Son proche camarade José Althey de Monchappé, son frère d’armes, parle « d’un humaniste. Georges Merlot était quelqu’un de simple et de généreux. Tant de moments passés sur sa terrasse autour d’un verre, d’un repas avec les amis. Nous imaginions les stratégies à mettre en place pour rassembler la communauté ». Le délégué général du Créfom, profondément touché par la disparition brutale de son compatriote ajoute  : « Je viens de perdre un frère, un ami un compagnon de route. Georges était un Grand monsieur. Il fut à mes côtés un poto, un soutien sans faille au délégué que j’étais. Nous avons perdu un grand de la communauté ».

Daniel Dalin, Président du Créfom, n’a pas de mots assez forts pour exprimer cette perte soudaine et souligne « la force de son engagement associatif ». « Georges Merlot était », selon le Président du Créfom, Daniel Dalin, « un homme de convictions. Il était en charge de la coordination des différentes délégations. » Se souvenant de leur dernière rencontre, le Président du Créfom reconnaissait en lui, une personne joviale « qui savait également déconner ».

La guadeloupéenne Clémence Geoffroy, l’a beaucoup rencontré au travers de diverses manifestations et garde le souvenir de « quelqu’un qui abordait les autres avec un sourire, une personne d’une grande amabilité. Il faisait partie de ces gens que vous saluez avec plaisir »

Tous, se désolent et restent sur le choc d’une annonce triste, d’une perte immense pour la France, la communauté ultramarine et plus particulièrement la communauté antillaise.

Franck Pétrose, Délégué Départemental du Créfom de la Seine-Saint-Denis et au nom de tous les membres de la Délégation, adresse ses condoléances les plus sincères à son épouse, à sa fille et à toute sa famille.

Le dernier mot au Président du Créfom, Daniel Dalin qui conclut en soupirant « La vie est trop dure… »

Propos recueillis par Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy Images Facebook

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s