Evanti, l’américaine artiste d’opéra, chantait en 5 langues à Paris, un talent méprisé dans l’Amérique raciste

Élève et interprète douée, Lillian Evanti s’exprimait et chantait dans cinq langues différentes. 

Elle est née à Washington, D.C.  Son grand-père paternel, Henry Evans est né homme noir libre, en Caroline du Nord. Adolescente, elle est diplômée de l’Université Howard avec un baccalauréat en musique. À ses débuts en mai 1917, elle a chanté des airs français, allemands, anglais et américains qui l’ont fait connaître par la presse noire américaine. Lillian Evantie démarre sa carrière de soprano lyrique en 1918.

En 1924, avec le soutien de son mari, Lillian Evanti part pour Paris où elle commence son voyage dans l’opéra lyrique. En 1925, elle devient la première Afro-américaine à chanter avec une compagnie d’opéra en Europe. Puis l’artiste connue sous le nom d’Evanti, voyage dans différents pays avant de retourner enfin aux États-Unis. Plébiscitée par le public américain, elle enregistre des spectacles radiophoniques et se lance dans la variété d’opéra.

Seulement dans ces années  1930 où le New Dance Group se bat contre la ségrégation et dénonce le lynchage des Noirs dans le Sud, Lillian Evanti sera périodiquement confrontée au racisme dans le milieu de l’opéra. Quand le directeur du Metropolitan Opera invitera la soprano Evanti à passer une audition, il ne réussira jamais à convaincre les membres racistes du conseil du Metropolitan Opera, d’embaucher une chanteuse afro-américain. Malgré cet échec, Lillian Evanti restera populaire dans son pays, se produisant en Amérique latine et en Europe. Les présidents Dwight D. Eisenhower et Harry S. Truman l’inviteront à chanter à la Maison Blanche pendant et après la Seconde Guerre mondiale.

Lillian Evanti est l’une des fondatrices de la National Negro Opera Company, à Washington. Elle participera à une série de représentations en compagnie de La Traviata, où elle tiendra le rôle-chanté de Violetta, qui connaîtra un énorme succès et attirera plus de 12 000 personnes. Au cours de sa carrière, Lillian Evanti a joué dans vingt-quatre opéras. Elle a également lancé sa propre maison d’édition, le Columbia Music Bureau.

A la fin de sa vie, Lillian Evanti est retournée à Washington, D.C., où elle dispensait des cours de chant de soprano. Lillian Evanti est décédée le 6 décembre 1967 à Washington D.C, la ville qui l’a vue naître le 12 août 1890.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
ImagesTwitter/pinterest/whatchtheyard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s