5 conseils pour stopper définitivement le cycle infernal des dettes

Nous dépensons sans compter, parce que l’on a envie, parce que nous sommes dépressifs, pour être à la mode ou tout simplement pour se faire plaisir. Seulement ces actions répétées qui sollicitent nos portefeuilles ne sont pas sans conséquences sur le long terme. Certains sont enlisés dans cette spirale quand d’autres cherchent à tout prix à s’en sortir. Pour nous aider à sortir de ce gouffre, des experts en finance, des conseillers ou des coaches se rendent disponibles sur le Net.

De nombreux sites en ligne privilégient les échanges entre groupes d’individus, des forums où les internautes comparent leurs expériences et se motivent les uns les autres, le but se valoriser, retrouver de l’estime de soi, évoluer et trouver des solutions pour vivre mieux.  Aujourd’hui, un article paru sur l’un des sites de la communauté afro nous rappelle comment il peut être facile d’économiser en gommant nos vilaines habitudes. Personne n’est à l’abri d’un coup dur et sans économie ou des réserves substantielles la vie devient extrêmement compliquée. Pourquoi? Parce que nous dépensons souvent sans vraiment réfléchir, sans se raisonner, nous faisons des achats dits « compulsif ». Notre salaire n’est pas extensible et notre carte bancaire nous fait de frayeurs, seulement nous ne changeons pas nos habitudes, nous rectifions un peu les achats sans présager de l’avenir.

Avoir une carte bancaire n’est pas un luxe car chaque article facturé et payé crée une dette qui se creuse plus profondément à chaque utilisation.

1- Nos habitudes influencent trop nos actes :

Nous travaillons dur chaque jour et selon nous : « Nous méritons quelque chose de sympa comme récompense pour tous les efforts que nous avons déployés au travail. Et nous voulons l’obtenir par tous les moyens nécessaires. » . La réponse la plus adaptée dans ce cas c’est de se dire : «Aujourd’hui, il est temps de dire à notre égo de fermer la porte d’entrée et de se reposer».

2- Eviter les offres attractives sur Internet et dans les médias :
Ignorez les médias sociaux et la télévision qui en décryptant nos habitudes, nous laissent souvent penser que nous manquons de quelque chose. Grâce aux téléviseurs nous sommes saturés d’images nous annonçant que notre vie est fade, qu’elle devrait être plus plaisante, plus riche. Les réseaux sociaux nous mettent sous les yeux des profils de gens qui vantent leur bling-bling et tout ce qu’il y a de mieux dans leur vie.

Nous sortons, commandons et achetons certaines de ces choses à crédit pour se sentir mieux. Seulement, nous ne pouvons pas profiter de ce que nous avons acheté, car nous travaillons trop dur pour payer la facture que nous avons déjà créée.

3- Nos limites :
Nous devons prendre conscience que le montant de notre salaire doit être la première étape pour casser le cycle de la dette. La somme n’est pas vraiment élastique d’où la citation : «Ne pas tirer sur la corde»

4- Oubliez «physiquement» nos cartes de crédit :
Modifier notre réponse, de «crédit» à «débit», lorsqu’un caissier demande comment nous allons régler notre facture. Chaque fois que nous payons en espèces (ou effectuons une transaction par débit), nous faisons un pas de plus vers la lumière du jour. Dont acte, enlever du cash et payer en espèces. Tout simplement : Le paiement en espèces supprime la création de nouvelles dettes. En d’autres termes : Coupez les cartes de crédit, supprimez les numéros des sites d’achat en ligne et modifiez les services d’abonnement pour effectuer des paiements à partir des cartes de débit plutôt que des cartes de crédit.

5- Gagnez plus d’argent pour économiser :
Beaucoup d’articles comme celui-ci vous conseilleront de retirer de l’argent supplémentaire pour faire face aux dettes. Cependant, pour vraiment briser le cycle de la dette, nous devons également mettre de l’argent de côté pour se couvrir durant les «jours de pluie». L’utilisation de cet argent d’appoint à pour but de constituer un fonds d’urgence d’au moins six mois qui nous permettra de faire face à des dépenses imprévues avec le moins de dettes possible.

Ces conseils peuvent aider à briser ce qui nous pousse à nous endetter. En y réfléchissant, on se rend compte dans quelles mesures, tout ce que nous faisons est déterminé par nos comportements habituels, qu’on peut abolir.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram
ImagesLily-Like.com/FemmeActuelles
SourceBeauce

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s