« Noire n’est pas une mode », Les Top models bien vus dans l’opinion mais trop minoritaires dans les grands défilés

Cette première semaine de la Paris Fashion Week 2020 restera dans les mémoires, montrant le départ de Jean Paul Gaultier, dans un spectacle où 250 looks défilaient devant 1500 fans et amis  à l’intérieur du Théâtre du Châtelet. Selon les professionnels de la mode, la PFW 2020 a été la saison de Haute Couture la plus bousculée depuis de nombreuses années à cause des grèves interminables des transports mais à l’heure d’un premier bilan, les créateurs et mannequins de la diaspora noire font un autre constat, plus identitaire, sans doute.

En reconnaissant le radical changement de l’opinion pour les mannequins dit « atypiques », qui désormais sont plus en vogue sur les catwalks, les observateurs notent que ces Top models restent durablement minoritaires dans les grands défilés de Haute-Couture à Paris.

L’envie de voir ailleurs, inspirent les femmes noires ou métissées qui visent l’Afrique ou le continent américain (les USA) quand de nombreux créateurs tentent d’insuffler une nouvelle vague de défilés panafricains toute l’année.  Tandis que sur les podiums, tous créateurs confondus, avec comme exception la Maison Balmain (entre autres), les types de mannequins non caucasiens sont très minoritaires dans les castings des grandes maisons de couture en France, commente Maylys Lheureux, le mannequin d’origine martiniquaise.

Pourtant, le monde n’a jamais eu autant de mannequins noirs, nouveau fantasme dans l’industrie de la mode?. Non, répète le Top model, « Noir n’est pas une mode ».  Toutes ces jeunes femmes et jeunes hommes souhaiteraient se positionner dans le secteur de la beauté et de la mode avec autant de facilités que leurs ami(e)s  caucasien(ne)s.

Une nouvelle révolution en marche pour les mannequins « atypiques », sublimés et portés par les utilisateurs des réseaux sociaux, Facebook, Twitter, Tumblr, Linkedin, Viadeo, Meetup, ou Instagram. Reste aux décideurs de la mode de poursuivre ce changement radical des mentalités, pour plus d’équité.

Reportage Dorothée Audibert-Champenois
Images et vidéo C’news Actus Dothy/Fashion NetWork

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s