PORTE-PLUME : L’ÉCRIVAINE Evelyne Chicout de Basse-Terre

Brève rencontre avec une écrivaine guadeloupéenne. Elle est née à Trois-Rivières dans le sud de la Guadeloupe.

eeee

Evelyne Chicout est un soutien précieux pour ceux qui la croisent dans les rencontres littéraires. C’est une expatriée de la Guadeloupe. Femme engagée et convaincante quand elle prend le micro pour expliquer les turpitudes sociales et politiques de son île de naissance.

dsc_0075

Elle a pris sa plume tardivement, et explique sans détour les raisons de son aventure littéraire.
Pour nourrir ses romans, la guadeloupéenne ne s’embarrasse pas de compromis et alerte ses compatriotes sur les questions identitaires ou sociales qui les concernent presque tous.

gg

A 17 ans, la jeune Evelyne s’envole pour Paris. Dans ses bagages, son background, quelques économies et un diplôme d’études secondaires. Avec son look de garçonne, Evelyne Chicout qui devient mère de famille, opte pour la Police. La nouvelle parisienne est fonctionnaire, elle reste à ce poste quinze ans et devient coach sportive pour une grande enseigne à Paris. Auparavant, elle a réussi à l’examen du brevet d’État d’éducatrice sportive.

ffff

C’est au cours d’un voyage en Afrique que la jeune femme prend conscience de son identité plurielle. Du sang caribéen mais aussi asiatique, caucasien et indien se mélangent dans ses veines. Elle se décide un jour à « en parler » avec des mots, elle écrit, elle se lance dans la rédaction de livres.

livre-chicout

Evelyne Chicout, la guadeloupéenne née en bord de mer à Basse-Terre, est devenue une écrivaine. Elle créée un pont entre les mots et ses histoires familiales, qui la rapproche de son île. Le Bumidom ses parents en ont été les victimes, elle en parle librement dans son roman « La Caraïbe aux deux visages », paru en 2014 eux éditions Nestor à Gourbeyre en Guadeloupe.

coco_tof_1161

Mais Evelyne Chicout, a signé son premier essai, 10 ans plutôt. En 2004, elle trace sa biographie dans « Le Passé au Futur », il paraît aux éditions La Société des écrivains à Paris dans le premier arrondissement.

couverture-chicout-15082015

L’année 2015, La mère de 4 enfants édite encore aux éditions Nestor en Guadeloupe, elle a écrit son troisième livre qu’elle titre « Le Sang Oublié ».

Voilà une douzaine d’années que l’ancienne fonctionnaire de police interpelle les lecteurs et raconte en filigrane, des récits romancés sur sa propre histoire, ses origines, sa région. Des thèmes universels mais complexes pour des descendants d’esclaves déracinés qui sont aujourd’hui des antillais en transit sur le territoire métropolitain.

1260194-cineaste-spike-lee-sera-retour

Cette année 2016, Evelyne Chicout « couve » un nouveau livre… on n’en saura pas plus. Mais c’est pour bientôt.

Facebook : Evelyne Chicout – Contact : e.chicout@numericable.com – Tél : 06 12 34 08 63

Dorothée Audibert-Champenois – Facebook : C’news Actus
Photos Evelyne Chicout

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s